Bullfights declared Intangible Cultural Patrimony of France

Source: CRAC

The Ministry of Culture decided to list bullfights as immaterial heritage of the country last Friday.

This is a first step to candidate bullfights to Intangible Cultural Patrimony of the World.

Please send letters of protest to the President of Republic, Prime Minister and Ministry of Culture.

The only way to contact the President is online. Please copy/paste the letter into the following link:
www.elysee.fr/ecrire/

Where it says:

"Le sujet principal de votre message?*" choose "la culture"
"Choisissez votre mode de réponse" choose "par courier életronique"

Envoyer / send

After that another window will open where they will ask:

MMe / Mrs
Mlle / Miss
M / Mr

Nom / Name
Prénom / Surname
Address just type n/a
Code Postal / Post Code
Ville / City
Pays / Country

Adress électronique / email
Affin déviter toute faute..... / repeat the email address

Where it says:

"Vous écrivez en tant que:" please choose "Particulier"

Finally click Envoyer.

Prime Minister: premier-ministre@cab.pm.gouv.fr

Minister of Culture: sp.ministre@culture.gouv.fr

Messieurs,

En janvier 2011, le gouvernement français, par l’intermédiaire du ministère de la Culture et de la Communication, a inscrit la corrida dans l’inventaire culturel des biens immatériels du patrimoine français. Ce n’est que le vendredi 22 avril que cette inscription a été annoncée aux médias par André Viard, à la veille de la feria d’Arles. Aucune communication du ministère sur ce sujet depuis le mois de janvier. Aucune trace de cette inscription sur le site Internet du ministère.

Cette nouvelle est pour le moins consternante pour qui prône les valeurs de non-violence et de véritable culture. Est-ce cela la « politique de civilisation » souhaitée par votre président ? Des spectacles d'effusion de sang d'innocents pour divertir le peuple?

Cette inscription va à l’encontre du sens de l’Histoire et de l’évolution des mentalités.

Au moment où la Catalogne espagnole a aboli cette pratique cruelle en juillet 2010, où le maire de Fréjus décide l’arrêt des corridas dans les arènes fréjusiennes restaurées, où le président Rafael Correa organise en Équateur un référendum pour ou contre la continuation des corridas et où 90 députés français sont d’accord pour abolir l’exception française de la cruauté organisée, la seule France associe son image à celle de cette torture publique d’un taureau. Bien que la corrida soit considérée comme un délit correctionnel sur 90 % du territoire national, qu'une immense majorité de contemporains récusent ce spectacle dégradant, que le business de la torture peine à remplir les arènes, le ministère de la Culture et de la Communication trouve cette inscription judicieuse et opportune.

C’est une véritable honte pour votre pays!

Sous quelles influences a été prise cette décision scandaleuse?

Quelle crédibilité aura votre pays pour promouvoir la non-violence dans le monde?

Dans quelle singulière démocratie vivons-nous si une poignée d’organisateurs de tortures animales parvient à dicter ses vues à un gouvernement sourd à la souffrance animale?

Nous vous demandons bien évidemment de désinscrire la corrida de cette liste culturelle française.

Il va sans dire que des mauvaises décisions comme celles que vous venez de prendre sauront revenir à l’esprit des électeurs dans quelques mois.

Sincères et respectueuses salutations indignées,
Name/Country